Quels sont les différents types de charpentes en bois ?

La charpente est un élément essentiel dans la construction d’un bâtiment. Si elle peut être en métal, elle est traditionnellement en bois et constitue l’ossature de la toiture. Elle supporte le poids du toit et garantit la durabilité de la maison ou de l’immeuble. Différents types de charpentes en bois sont envisageables pour répartir les forces sur les murs porteurs. Suivez le guide pour mieux connaitre les solutions proposées par les professionnels.

Charpente bois

Le rôle de la charpente en bois

Assemblage plus ou moins complexe, la charpente en bois assure la bonne tenue du toit contre les intempéries et les charges dues à la neige, la pluie et le vent. Sa conception doit être réalisée avec soin par un expert charpentier. Elle doit être capable de supporter les différentes forces et protéger la maison de vos clients. La réalisation d’une charpente s’effectue au travers de calculs précis pour une résistance optimale. 

 

Si le bois est fréquemment utilisé, divers matériaux peuvent constituer la charpente. De nombreuses méthodes existent pour créer une charpente en bois de qualité. Dans tous les cas, il faut faire appel à une entreprise spécialisée ou un artisan qualifié. D’un côté, le bastaing contribue à soutenir les solives posées de manière perpendiculaire. De l’autre, le chevron est fixé sur les pannes de chaque mur. Carré ou rectangulaire, il supporte les liteaux sur lesquels viendront se poser les tuiles pour la couverture. Il est de plus en plus fréquent de voir des éléments de charpente livrés en kit. Réalisés en usine, ils sont assemblés et posés sur le chantier. Cela permet aux fournisseurs de disposer du produit en stock suffisant pour répondre à la demande. 

 

Découvrez le 1er baromètre Français de la construction hors-site

 

La charpente traditionnelle en bois

 

Fruit d’un réel savoir-faire, la charpente traditionnelle en bois est généralement réalisée en pin Douglas massif, numéro un du classement en termes de résistance. Elle peut également être constituée d’éléments en peuplier, chêne, orme et autres. Le bois représente un atout sur le plan esthétique. Dans le cadre d’aménagement de combles, il permet de réaliser des pièces au charme unique grâce aux poutres apparentes. 

Avec une conception souple, la charpente traditionnelle s’adapte à de multiples styles architecturaux. De la petite surface à la grande, elle favorise le gain de place et supporte tous les types de toitures. Contrairement aux idées reçues, la charpente en bois offre une bonne résistance au feu et une haute capacité de charge. Du fait de l’expertise nécessaire, la charpente traditionnelle implique un prix relativement élevé pour les travaux. Sans éléments en kit, la construction complète nécessite plusieurs semaines.

 

La charpente à fermettes 

 

Plus abordable que la charpente traditionnelle, la charpente à fermettes offre une alternative satisfaisante. Sa fabrication nécessite moins de matériaux et de main-d’œuvre. Cela ne l’empêche pas d’afficher une forte résistance aux diverses charges de la couverture, d’un plafond et autres pressions extérieures. Plus légères que les ossatures traditionnelles, les fermettes en bois sont assemblées grâce à des connecteurs en métal. Ces derniers sont positionnés à la jonction des arbalétriers et des entraits. On les retrouve aussi entre les fiches et contrefiches des arbalétriers. Fabriquées en atelier, les fermettes permettent de gagner un temps précieux lors de l’installation. De plus, le bois est déjà traité avant livraison avec des produits adaptés. 

Si ce style de charpente est plus facile à installer, il est recommandé de réfléchir à long terme avant de choisir la méthode employée. En effet, une charpente à fermettes en W ne permet pas l’aménagement d’une pièce sous les combles sans une reprise coûteuse. Une forme en A est alors privilégiée pour éviter ce désagrément futur à vos clients. 

 

La charpente en lamellé-collé

 

Plus rare, ce type de charpente se compose de lamelles de bois collées entre elles et renforcées par des pièces en bois massif ou métal. Son principal avantage est la possibilité de créer des poutres de grande longueur grâce à la technique du lamellé-collé. À l’image de la menuiserie sur mesure, le lamellé-collé permet de réaliser des formes variées et originales. Cette charpente est particulièrement utile pour les bâtiments les plus grands. Il convient cependant de faire appel à un spécialiste de cette méthode pour éviter les défauts de fabrication. 

 

La charpente à coyaux

 

Si vos clients sont des amateurs de style rustique, la charpente à coyaux est une solution idéale. Elle se distingue par un adoucissement de la pente du bas pour une meilleure évacuation des eaux. Adaptée à l’aménagement de combles, elle affiche 4 pans et favorise la protection des murs contre l’humidité.

 

La charpente tridimensionnelle

 

Destinée à des constructions à grandes portées, cette charpente est la garantie d’une haute résistance. Pouvant afficher différentes formes, elle contribue à standardiser les détails de coordinations pour la toiture des stades, gymnases et vastes édifices. 

 

La charpente KERTO

 

Également adaptée aux grandes structures, cette charpente est le fruit d’un empilement de couches de bois croisés. Elle apporte de grandes propriétés mécaniques semblables à l’acier et au béton. 

 

La charpente sous-tendue

 

En exploitant les propriétés de flexion et de traction du bois, ce type de charpente permet d’alléger considérablement la structure du bâtiment.

 

Ouvrage nécessitant un savoir-faire particulier, la charpente s’avère d’une complexité variable selon la méthode choisie. D’une ville à l’autre, les PLU n’acceptent pas tous les types de charpentes. Avant de proposer une référence de charpente, il convient de se renseigner de la faisabilité auprès de la mairie. Enfin, le budget doit être étudié en fonction des souhaits de la clientèle. 

Avec les nombreuses solutions en kit, la fabrication hors-site prend de plus en plus d’importance. Pour en savoir plus sur les tendances de cette pratique, n’hésitez pas à consulter notre livre blanc du Baromètre hors-site.

 

Découvrez le 1er baromètre Français de la construction hors-site

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter