Comment installer une climatisation ?

Un technicien installant un climatiseur

En été, une climatisation à la maison est plus qu’indispensable. Elle fait baisser la température à l’intérieur des maisons, sans avoir un impact considérable au niveau de votre facture d’électricité. L’installation d’une climatisation demande un certain savoir-faire et se fait en plusieurs étapes !

Avant l’installation

Avant toute installation, plusieurs conditions doivent au préalable être respectées. Il faut mener les démarches administratives nécessaires afin de connaître les conditions d’installation. Réaliser un bilan thermique afin d’avoir une idée des performances énergétiques de votre habitation, et vous éviter une surconsommation du climatiseur. En fonction du type de climatisation choisi, prévoir un emplacement adéquat et une solution pour l’évacuation de l’eau de condensation.

Les types de climatisation

L’installation d’un système de climatisation dépend du type d’équipement que vous comptez mettre en place chez vous.

a) La climatisation monobloc

Ce type de climatisation composée d’un seul bloc est plutôt simple à installer. Considérée comme l’option la moins coûteuse, elle est dotée d’une gaine d’évacuation permettant d’expulser l’air chaud de votre maison. Certes efficace, la climatisation monobloc est considérée comme bruyante. Il en existe 3 types : le climatiseur monobloc mural, console et mobile.

b) La climatisation Split ou multisplit

Ce modèle de climatiseur est divisé en deux parties : une unité intérieure qui souffle l’air frais dans l’habitation et un compresseur à l’extérieur qui génère de l’air froid. Les deux composants du split sont reliés grâce à un raccordement durant l’installation. Ce type d’installation nécessite un certain niveau de compétences et doit être mise en place par un spécialiste de climatisation.

Choisir le bon emplacement

a) Emplacement pour l’unité intérieure

Dans une habitation il est possible d’installer le bloc intérieur d’une climatisation là où vous souhaitez. Le plus important, c’est de veiller à ce que l’ensemble de la pièce ou des pièces soit rafraîchi de façon homogène. Voici quelques critères à respecter :

  • Fixez l’unité au-delà de 2m sur un mur capable de supporter son poids
  • Veillez à ce qu’aucun obstacle ne gêne la diffusion de l’air
  • Évitez d’installer l’unité près d’une source de chaleur
  • Le bloc intérieur doit être placé à 15 cm du plafond
  • Le tuyau doit être assez long pour relier le bloc intérieur et extérieur

b) Emplacement pour l’unité extérieure

Le choix de l’emplacement du bloc extérieur est très important. Placé au mauvais endroit, il peut provoquer le dysfonctionnement de tout le système de climatisation. Quelques critères à respecter pour assurer sa longévité :

  • Éviter de l’installer sous les fenêtres à cause d’un compresseur parfois bruyant
  • Éviter de l’installer en plein soleil
  • Le compresseur doit être placé loin des arbres. Des feuilles pourraient s’infiltrer et boucher la sortie de l’air
  • Ne pas installer l’unité intérieure et extérieure dos à dos
  • Protéger du mieux que possible le compresseur des intempéries

Installer la climatisation

a) Percer le mur

Une fois l’emplacement des différents blocs choisi, c’est le moment de faire des trous en tenant compte des dimensions de votre équipement. Celles-ci sont disponibles dans le manuel d’utilisation. Deux tubes en cuivre isolés et fermés sur chacune des extrémités permettent d’établir une liaison frigorifique. Percer un trou de passage pour les câbles de liaison, la gaine frigorifique et le tuyau de vidange de l’eau de condensation. Le trou doit suivre un angle d’environ 5°, incliné vers le bas, de l’intérieur vers l’extérieur.

b) Les raccordements

Raccorder les blocs extérieurs et intérieurs à l’aide des goulottes en PVC pour plus d’esthétique et effectuer les raccordements électriques nécessaires. Lorsque les 2 blocs sont reliés, ils produisent de la condensation, qui est aussitôt évacuée par le tuyau de vidange. Celui-ci est dirigé vers le point d’évacuation prévue à cet effet. Grâce aux raccords operculables de la liaison frigorifique, les équipements sont connectés sans perdre une once de liquide frigorigène.

c) Contrôle de l’installation

Il existe plusieurs moyens de vérifier qu’une installation a été correctement effectuée. Dans un premier temps, ôtez les filtres et versez un peu d’eau au niveau de la zone qui reçoit les condensats. L’écoulement doit se faire jusqu’au point de vidange. Quelques heures après, lancer le climatiseur et faîtes un test d’étanchéité à l’aide d’un aérosol. La non-apparition de bulles est le signe d’une installation correcte.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter