NF DTU 13.3 - Dallages, conception, calcul et exécution

Document essentiel pour la réalisation de différents dallages, le DTU 13.3 récapitule les bonnes pratiques de mise en œuvre. Pour les professionnels du secteur, ses prescriptions sont la garantie de travaux effectués dans les règles de l’art. En fonction du bâtiment de destination, il contribue à une conception optimale avec les calculs d’épaisseurs nécessaires pour répondre aux attentes de vos clients.

 

dtu 13.3

Le domaine d’application du DTU 13.3

 

Avec une récente révision en décembre 2021, le DTU 13.3 concerne la création de dallages en béton à base de liants hydrauliques. À la différence de l’ancienne version de 2005, il est dorénavant en conformité avec les Eurocodes. Il prend également en compte les évolutions du secteur avec la norme NF P94-500 sur les missions d’ingénierie géotechnique de 2013. Il s’applique sous tous les types de climats, partout sur le territoire français.

 

Différenciez-vous de la concurrence en appréhendant les nouvelles normes !

 

Le DTU 13.3 concerne les travaux de dallages suivants :

 

  • les dallages désolidarisés  ne contribuant pas au transfert ou à la reprise des efforts horizontaux ;
  • les dallages désolidarisés en béton armé ou non armé qui n’interviennent pas dans la stabilité du bâtiment (hors butonnage de mur enterré) ;
  • les dallages extérieurs qui ne servent pas à la voirie ;
  • les dallages additionnés avec des fibres.

 

Un nouveau mode de calcul est détaillé dans le récent DTU 13.3. Il offre la possibilité d’utiliser une plus grande épaisseur d’isolants en polystyrène expansé. Cela s’applique à un certain nombre de bâtiments :

 

  • Les immeubles de bureau ;
  • Les résidences de logements collectifs et d’hébergement ;
  • Les établissements médicaux et de santé ;
  • Les écoles et bâtiments d’enseignement ;
  • Les bâtiments administratifs.

 

Les valeurs maximales pour les épaisseurs sont de :

 

  • Pour le polystyrène expansé PSE : 230 mm soit une résistance thermique R = 7,00 m².K/W ;
  • Pour le polyuréthane PU : 2 couches de 110 mm pour un total de 220 mm soit R = 10,0 m².K/W ;
  • Pour le Polystyrène extrudé XPS : 2 couches de 150 mm pour un total de 300 mm soit une résistance thermique R = 10,30 m².K/W.

 

La formule de calcul pour l’épaisseur de PSE dans les bâtiments industriels et autres avec une charge d’exploitation supérieure à 5 kN/m² ne change pas. 

 

Les matériaux concernés par le DTU 13.3

 

La partie 1-2 du DTU 13.3 récapitule les critères généraux pour le choix des matériaux. Qu’il s’agisse de la conception ou de l’exécution des travaux de dallage, il aborde les éléments nécessaires à la réussite de votre chantier. Outre les différents types de dallages, on y retrouve aussi l’interface comme une couche d’usure, d’isolation ou un film.

 

Les préconisations de mise en œuvre du DTU 13.3

 

Le dallage à usage industriel :

 

L’épaisseur de ce type de dallage ne doit pas être inférieure à 15 cm. Dans le cas où les conditions particulières du marché impliquent une réduction de l’ouverture des fissures, l’utilisation du béton armé est nécessaire pour le dallage. En ce qui concerne les armatures, elles doivent alors représenter plus de 0,4 % de la section béton. Cela devra être respecté dans toutes les directions pour une limite élastique des armatures qui dépasse les 500 MPa.

Un calepinage des arrêts de coulage doit être réalisé avant la mise en œuvre. Lors de la phase de conception, le dallage doit prévoir des joints de dilatation et d’isolement selon son dimensionnement. Vous devez également effectuer une cure de la face supérieure du dallage. 

 

Le dallage à usage non industriel :

 

Avec une épaisseur de 13 cm au minimum, ce type de dallage peut également être réalisé en béton armé pour limiter les fissures. Selon le DTU 13.3, la section d’armature se situera entre 3 et cm² par mètre et par sens selon la situation. Une cure, ainsi qu’un calepinage des joints et des arrêts de coulage doivent être effectués.

 

Le dallage pour les maisons individuelles :

 

Dans le cadre de maisons individuelles, le DTU 13.3 définit l’épaisseur du dallage pour une terrasse à un minimum de 12 cm. Conformément aux règles de calcul du béton armé, il peut être réalisé de manière désolidarisée ou solidaire. Les armatures doivent correspondre à un minimum de 0,2 % du dallage. Elles sont réalisées en une nappe de treillis soudé qui repose sur des cales. Des divisions de surface doivent être prévues pour qu’aucun angle rentrant n’apparaisse.

 

Incorporation des réseaux dans le dallage :

 

Le DTU 13.3 détermine les possibilités d’intégrer les divers réseaux dans le béton armé à condition que leur diamètre ne dépasse pas 1/5ème de l’épaisseur du dallage. Leur enrobage doit être équivalent à ce diamètre en partie haute pour les maisons individuelles. Il doit faire le double pour les autres dallages. Il est possible de prévoir la traversée de fourreaux dans les dallages non armés.

 

DTU 13.3 : les tolérances à respecter pour les travaux de dallages

 

Les retraits linéaires et différentiels du support peuvent occasionner des déformations de la dalle. Sa conformité doit être vérifiée sous deux semaines au maximum après la pose du béton et avant le chargement du dallage. 

 

En matière de planéité locale, la tolérance est de :

 

  • 15 mm sous la règle de 2 m pour les dallages destinés aux revêtements scellés ou avec des dalles ou chapes rapportées ;
  • 7 mm sous la règle de 2 m pour les dallages destinés à un revêtement de sol collé, scellé désolidarisé ou sur sous-couche isolante ;
  • 10 mm sous la règle de 2 m pour tous les autres types de dallages.

 

Avec toutes les informations utiles pour réussir vos chantiers de dallages, le DTU 13.3 est un guide précieux. Il vous accompagne de la conception des différents types de dallages jusqu’à leur mise en œuvre dans le respect des normes. Ces dernières sont nombreuses dans le secteur du BTP. Pour mieux les appréhender, nous vous recommandons notre livre blanc sur les nouvelles normes en vigueur.

 

Différenciez-vous de la concurrence en appréhendant les nouvelles normes !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter