NF DTU 31.2 : maisons et bâtiments à ossature en bois

Longtemps resté en commission de normalisation, le NF DTU 31.2 est effectif depuis mai 2019. Il régit l’ensemble des étapes de conception et de mise en œuvre de la construction à ossature bois. Du gros œuvre aux travaux de finitions, ce document technique unifié apporte de précieuses informations sur les matériaux à employer et les techniques d’assemblage pour répondre aux normes en vigueur. Vous pouvez ainsi vous appuyer sur le DTU 31.2 pour réaliser des ouvrages à la hauteur des attentes de vos clients.

 

dtu 31.2

 

Le domaine d’application du DTU 31.2

 

Avant sa révision, le DTU 31.2 basait sa règle de moyens sur une géométrie d’ouvrage figée. En effet, il préconisait un couturage et un nombre fixe de panneaux de contreventement pour chaque façade de maison. La nouvelle version du DTU favorise un domaine d’application moins limité en abordant de nombreux points comme les caractéristiques des pare-pluie, l’intégration des encadrements de baies, l’utilisation d’un pare-vapeur, l’étanchéité à l’air et à l’eau… Il détaille notamment les supports et jonctions possibles entre les éléments qui composent une maison à ossature bois

 

Pour les petites comme les grandes entreprises, ce guide représente un gain de temps considérable sur le chantier. Il apporte une vision claire sur les solutions constructives adaptées à vos chantiers. Parmi elles, on retrouve :

 

  • la réalisation de parois séparatives réalisées porteuses ou non sur les ouvrages en ossature bois ;
  • les techniques de pose des parties d’ouvrages préfabriqués en modules tridimensionnels ;
  • les méthodes pour la gestion des interfaces des diaphragmes avec les différentes parties du bâtiment ;
  • les bonnes pratiques pour l’utilisation de parois fabriquées hors site composés d’une ossature bois avec des éléments espacés de moins de 60 cm et des panneaux bois sur les côtés ;
  • les solutions de mise en œuvre pour les éléments de murs verticaux avec possibilité d’inclinaison via une réalisation sur site ou un assemblage après préfabrication des éléments. Il est également possible d’employer les deux méthodes au sein d’un même ouvrage.
  • Les conditions à remplir pour l’utilisation des différents matériaux entrant dans la construction de bâtiments à ossature bois (partie 1-2 du DTU 31.2). Cela concerne les fixations, les types de bois, les films d’étanchéité, les matériaux d’isolation, les solutions contre la vapeur d’eau…

 

Différenciez-vous de la concurrence en appréhendant les nouvelles normes !

 

DTU 31.2 : les conditions pour la mise en œuvre

 

Pour commencer, vous devez respecter des critères de planéité horizontale et verticale, d’équerrage et de dimensions avant de passer à la mise en œuvre. Le choix des essences de bois doit être effectué avec soin en fonction de l’ouvrage et la durabilité souhaitée. L’assemblage ne peut s’effectuer que dans un environnement avec moins de 18 % d’humidité. 

 

Conception et fabrication des murs :

 

Le DTU 31.2 détaille les dimensions des différents éléments constituant l’ossature :

 

  • L’épaisseur des éléments de structure en bois massif doit dépasser les 36 mm.
  • L’épaisseur des éléments de structure en lamibois doit dépasser les 30 mm. 
  • La largeur des éléments est de 95 mm au minimum.

 

Les types de fixations pour réaliser l’ossature sont précisés dans le DTU 31.2 :

 

  • L’assemblage des montants aux traverses est réalisé avec un minimum de 2 pointes annelées, crantées ou torsadées. Il est également possible d’utiliser des vis enfoncées sur une profondeur équivalente à l’épaisseur de la pièce à fixer. 
  • La fixation des panneaux de contreventement doit être réalisée avec des pointes et agrafes à une profondeur de plus de 35 mm. Elle s’effectue dans le bois d’ossature sur toute leur périphérie du panneau. Si vous utilisez des vis, leur profondeur doit dépasser 25 mm.

 

Différentes techniques de mise en œuvre sont précisées à l’exemple de l’ajout d’une lisse basse selon la planéité du support. Celle-ci doit être fixée à l’ouvrage de soubassement à plus de 20 cm du sol, tout en prenant en compte les charges. Les murs intérieurs et extérieurs sont fixés par des montants aux extrémités et ancrés au niveau inférieur. Il est essentiel que tous les éléments structuraux en bois soient fixés au minimum à 200 mm du sol extérieur. 

 

Les ouvrages d’isolation :

 

Le DTU 31.2 récapitule les bonnes méthodes d’installation des produits d’isolation thermique. Elles s’appliquent aux parois en contact avec l’extérieur, dans un local acoustique ou non chauffé. 

Aucune eau ne doit venir gêner la mise en œuvre et les éléments de bois doivent être secs. Les isolants choisis doivent être protégés des intempéries et de toute humidité qui en découle. 

 

Semi-rigides, les isolants placés entre montants doivent afficher une épaisseur égale à la largeur des montants. L’article 9 du NF DTU 31.2 précise également les techniques de mise en place du film pare-vapeur avec les isolants. Une fois les travaux terminés, vous pouvez réaliser toute sorte d’enduits sur les murs à ossature bois

 

Les tolérances à respecter  

 

Il existe différentes tolérances à respecter dans la réalisation de murs à ossature bois :

 

  • En longueur un déport de plus ou moins 1 mm/m est accordé sur la cote nominale dans une limite de 5 mm.
  • En hauteur, la tolérance est de plus ou moins 3 mm sur la cote nominale.
  • L’épaisseur peut varier à plus ou moins 2 mm sur la cote nominale.
  • La rectitude des bords ne doit pas dépasser 1 mm/m.
  • Au niveau de la verticalité, le faux aplomb est accepté jusqu’à 5 mm sur une hauteur d’étage.
  • Pour les murs adjacents ou superposés, le désaffleurement entre les éléments de structure doit être inférieur ou égal à 3 mm. 
  • Pour la structure des murs superposés, la planéité entre les éléments doit voir sa flèche inférieure ou égale à 5 mm.

 

Les progrès dans le domaine de la construction en bois ont donné lieu à de nombreux changements lors de la révision du DTU 31.2. Destinée à des maisons individuelles comme des immeubles, l’ossature bois possède désormais un document qui regroupe l’ensemble des bonnes pratiques conformes aux normes de performances, sécurité et confort. 

Pour beaucoup de domaines dans le secteur du bâtiment, les normes jouent un rôle primordial afin de garantir un haut niveau de qualité. Pour mieux connaitre les dernières normes actuelles, vous pouvez consulter notre livre blanc sur le sujet. 

 

Différenciez-vous de la concurrence en appréhendant les nouvelles normes !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter