NF DTU 51.4 - Platelages extérieurs en bois

 

Faisant partie des platelages extérieurs, les terrasses bois voient leur mise en œuvre détaillée par le DTU 51.4. Il offre aux professionnels du secteur toutes les informations nécessaires pour réaliser des ouvrages de qualité. Qu’il s’agisse de bois massif ou recomposé, les bonnes pratiques décrites dans ce document contribuent à proposer à vos clients des travaux à la hauteur de leurs attentes. Il en découle un haut niveau de durabilité et de confort pour une pleine et entière satisfaction à l’utilisation.

 

dtu 51.4

Le domaine d’application du DTU 51.4

 

Les prescriptions fournies par le DTU 51.4 vont permettre d’encadrer l’installation des terrasses bois pour de nombreuses entreprises. Entré en vigueur en décembre 2020, il apporte un éclairage précis sur le dimensionnement de la terrasse concernée, les matériaux à privilégier, ainsi que l’ensemble de normes applicables. 

Un platelage en bois est un revêtement extérieur composé de lames avec ou sans lambourdes. Il peut être fixé sur une structure en bois, métal, béton, maçonnerie ou éléments préfabriqués. Destiné à tout type de bâtiment, ce présent DTU a pour principal objectif d’éviter les éventuelles défaillances techniques à la suite d’une installation non conforme. La partie 1-2 du NF DTU 51.4 récapitule les divers composants nécessaires à la réalisation de platelages extérieurs en bois.

 

Les préconisations de conception et de mise en œuvre du DTU 51.4 englobent différents revêtements de sol :

 

  • les lames en bois massifs pour les lames ;
  • les lambourdes en bois massifs et recomposés ;
  • les revêtements bois avec un rôle de cheminement ou de stationnement extérieur comme les terrasses de restaurant, les contours de piscine, les accès urbains… ;
  • les platelages bois jusqu’à 5 % de pente ;
  • les revêtements bois situés dans les zones normalisées de neige A à D à une altitude maximale de 1 700 m et 1 000 m pour la zone E ;
  • les platelages bois dans toutes les zones climatiques ou naturelles de France, peu importe la zone de vent correspondante.

 

Différenciez-vous de la concurrence en appréhendant les nouvelles normes !

 

Document essentiel en cas de litige, le DTU 51.4 permet aux assureurs et services judiciaires de vérifier la bonne application des normes en la matière. Il est généralement disponible sur les sites spécialisés de type AFNOR ou CSTB. 

 

DTU 51.4 : les conditions de mise en œuvre

 

Les différents supports admissibles à l’installation de platelages extérieurs en bois sont détaillés dans le DTU 51.4. Il peut s’agir :

 

  • de plots polymères conformes ;
  • d’un sol brut stabilisé ;
  • de fondations superficielles ;
  • de dallages ;
  • d’ouvrages en maçonnerie ou béton ;
  • d’ouvrages de charpente métallique ou en bois…

 

Parmi les platelages concernés, on retrouve les éléments de sollicitations 1, 2 ou 3 pour une conception courante ou élaborée.

Les platelages de sollicitations 1 correspondent à un ouvrage composé de lames fixées sur des lambourdes ou directement sur un support linéaire. Il est impératif d’installer les lames et lambourdes à l’abri de toute remontée d’humidité et des conséquences des intempéries. Il en est de même lors de leur stockage où le bois ne doit pas toucher le sol. 

Les platelages de sollicitations 2 et 3 répondent aux préconisations de la sollicitation 1. À cela s’ajoutent les exigences complémentaires des charges d’exploitation détaillées dans les paragraphes 5.6 et 5.7 du DTU 51.4.

 

Les lambourdes peuvent être simples, croisées, doubles ou doubles croisées. Leur choix comme leur mise en œuvre doit prendre en compte un certain nombre de critères :

 

  • l’épaisseur de la lame ;
  • la masse volumique de l’essence de bois ;
  • le type d’ancrage sur le support ;
  • la conception générale du platelage. 

 

Le présent DTU et l’Eurocode 5 constituent les documents de référence pour déterminer le dimensionnement des lambourdes et des lames. La largeur des lambourdes dépend de la fixation et de sa classe :

 

  • Avec une classe inférieure à D40 et C30, la largeur doit être supérieure ou égale à 45 mm.
  • Avec une classe D40 ou supérieure, la largeur doit être supérieure ou égale à 40 mm.
  • Avec une fixation de 2 vis dans la largeur, elle doit être supérieure ou égale à 60 mm.
  • Avec des vis de 5 et 6 mm dans la largeur, elle doit être supérieure ou égale à 68 mm.

 

Pour la hauteur des lambourdes, il faut tenir compte de la profondeur de pénétration de vis avec ou sans talon. L’Eurocode 1 encadre les données relatives aux charges d’exploitation selon le type d’ouvrage. La longueur entre appuis de la flèche finale maximale ne doit pas être supérieure à 1/200 pour les lambourdes. Pour les lames, elle doit respecter un écart de 5 mm entre appuis. 

La fixation des lames de platelage peut s’effectuer par un vissage sur le dessus ou le dessous du support bois. En cas de support métallique, elle nécessite un boulonnage ou un vissage par vis auto-perceuses.

 

Pour vous aider dans le choix de vos matériaux et fixations, vous pouvez vous appuyer sur les fabricants de platelages bois. À l’exemple de Jouplast, une société spécialisée dans la construction de terrasse s’avère être un partenaire idéal pour les entreprises générales. 

 

Les tolérances à respecter pour l’installation de platelages extérieurs en bois 

 

Pour des ouvrages conformes à la norme, des tolérances sont imposées à la réalisation de vos terrasses et autres platelages en bois :

 

  • une planéité locale pour la surface du platelage de 5 mm / 2 m
  • une horizontalité globale du platelage inférieure ou égale à 10 mm / 10 m
  • un désaffleurement d’une lame à l’autre inférieur ou égal 2 mm en tous points ;
  • un jeu périphérique minimum avec les murs et poteaux supérieur ou égal à 8 mm au point saillant.

 

Dans le cadre d’un usage extérieur, le bois est soumis aux variations climatiques. Il est donc essentiel de respecter les règles de mise en œuvre du DTU 51.4. Il garantit un résultat de qualité qui répond aux attentes de la clientèle et se montre conforme aux conditions des assureurs. Avec de nombreuses normes en vigueur, le secteur du bâtiment voit ses divers domaines réglementés. Pour mieux appréhender les nouvelles normes sur vos chantiers, vous trouverez toutes les informations nécessaires dans notre livre blanc

 

Différenciez-vous de la concurrence en appréhendant les nouvelles normes !

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter