Qu'est-ce que le facteur solaire d'un vitrage ?

facteur solaire d'un vitrage

Les fenêtres, portes et autres éléments vitrés jouent un rôle essentiel dans l’efficacité énergétique des bâtiments. Avec une conception de plus en plus technique, le vitrage ne se limite pas à ses propriétés d’isolation. Il est également important de prendre en compte son facteur solaire, soit sa faculté à transmettre l’énergie des rayons du soleil. Selon les besoins, il peut être plus ou moins élevé pour réchauffer les pièces en hiver ou éviter les trop grandes chaleurs de l’été.

 

Rôle et principe du facteur solaire d’un vitrage

 

Les capacités d’un vitrage à profiter des bienfaits du soleil sont déterminées par son facteur solaire. La quantité d’énergie solaire transmise est le résultat d’une transmission directe ainsi que de la chaleur diffusée par le vitrage en fonction du rayonnement absorbé. Le facteur solaire peut être extérieur ou intérieur en fonction de la position de la protection solaire sur le vitrage. Il est généralement exprimé en pourcentage ou en centièmes.

 

En passant à travers un vitrage, une partie des rayons solaires est réfléchie et une autre est absorbée. La partie restante appelée facteur solaire se diffuse à l’intérieur de la maison. La mesure du facteur solaire est comprise entre 0 et 1. Plus l’indice est élevé, plus il laisse passer l’énergie solaire. Pour exemple, le facteur solaire d’un double vitrage est en moyenne de 0,63. Il transmet donc 63 % d’énergie solaire. Un vitrage simple est moins efficace pour réduire la surchauffe avec un facteur solaire de 0,86. 

 

En hiver, un vitrage avec un facteur solaire important est un véritable atout pour laisser entrer les rayons du soleil et chauffer la pièce. Il contribue ainsi à diminuer les besoins en chauffage et à réaliser des économies d’énergie. Attention cependant à prêter attention au niveau d’isolation de ce dernier. En été, un facteur solaire trop important peut augmenter le besoin en climatisation. Il est donc recommandé de privilégier un facteur solaire important pour les fenêtres orientées nord, contrairement aux fenêtres orientées plein sud.

 

L’efficacité énergétique d’un vitrage n’est plus uniquement calculée en fonction de son coefficient de déperdition thermique. Les fabricants ajoutent dorénavant une couche faiblement émissive à base de métaux nobles à la surface du verre. Cette couche pratiquement invisible réduit le rayonnement thermique et permet de faire varier le facteur solaire de 0,4 à 0,8. 

 

Différenciez-vous de la concurrence en appréhendant les nouvelles normes !

 

Les éléments qui déterminent le facteur solaire idéal

 

Avec les récents progrès en matière d’isolation thermique, le vitrage ITR représente la norme en matière d’équipement de fenêtre. Il ne faut cependant pas confondre les valeurs liées au vitrage à celles de la fenêtre. Le coefficient du facteur solaire d’un vitrage s’exprime au travers de la valeur g et son isolation thermique via la valeur Ug. En ce qui concerne la fenêtre, on parle de coefficient Sw pour le premier et de Uw pour la seconde. Devant l’importante surface de vitrage de certaines fenêtres et baies vitrées, les valeurs du vitrage se montrent d’une importance capitale. Pour éviter des montées en température importantes en été, il est possible d’ajouter diverses protections solaires de type volet où store. 

 

Plusieurs critères interviennent dans le choix de la valeur du facteur solaire d’un vitrage : 

 

  • Dans un secteur aux températures relativement faibles durant l’année, le facteur solaire est essentiel si la maison bénéficie d’apports solaires importants. C’est notamment le cas des nombreux bâtiments du nord de la France avec des fenêtres orientées plein sud. Tout en maintenant un bon niveau d’isolation thermique, un facteur solaire idéal se situe autour de 0,4. 
  • Lorsqu’un bâtiment est situé dans une zone au climat de froid à tempéré, il convient de faire attention aux risques de surchauffe durant la période estivale. Pendant la saison froide, un vitrage à facteur solaire de 0,4 va limiter les besoins en chauffage. Il est cependant recommandé d’opter pour des protections efficaces contre la surchauffe grâce à un facteur solaire autour de 0,1 sur les fenêtres orientées au sud.
  • Pour une maison située dans un secteur au climat chaud à tempéré, le risque d’augmentation de la température en été et au printemps est important. Il faut donc choisir des vitrages avec un facteur solaire bas autour de 0,35. L’ajout de protections solaires supplémentaires va permettre de diminuer la valeur du facteur solaire à 0,1. 
  • Dans le cas d’une zone géographique au climat froid avec de faibles apports solaires, il est alors plus intéressant de miser sur la qualité de l’isolation thermique. En effet, le facteur solaire est bien moins déterminant pour une maison située à la montagne et orientée au nord. 

 

Facteur solaire :  les points à ne pas négliger lors de l’acquisition d’une fenêtre

 

Les valeurs indiquées par les différents facteurs solaires sont déterminantes pour choisir la fenêtre la plus adaptée aux besoins de vos clients. Le facteur solaire d’une fenêtre n’est pas le même que celui d’un vitrage. Plus le cadre de la fenêtre est important, plus petit est le vitrage. La transmission solaire de la fenêtre en sera donc automatiquement réduite. Dans le cas d’un double vitrage avec une valeur g de 0,63, le facteur solaire Sw de la fenêtre avoisine alors les 0,40 selon des dimensions du cadre. Il existe également une valeur Sws qui englobe le facteur solaire des 2 éléments. 

 

Bon à savoir : Il est important de prendre en compte le niveau d’isolation thermique d’un vitrage en fonction du facteur solaire. La grande majorité des fenêtres avec un très fort taux de transmission solaire affichent un coefficient d’isolation thermique plus faible. Or, ce dernier doit dorénavant être conforme à la réglementation PEB (Performance Energétique des Bâtiments). 

 

En adéquation avec la RE 2020, les fenêtres répondent de mieux en mieux à un objectif de grandes performances énergétiques. Tout comme l’isolation et la transmission lumineuse, le facteur solaire est un critère incontournable. Il est important d’adapter son pourcentage en fonction des besoins de vos clients. 

Avec les nombreuses normes qui régissent le secteur du bâtiment, vous pouvez compter sur notre livre blanc pour obtenir toutes les informations essentielles.

 

Différenciez-vous de la concurrence en appréhendant les nouvelles normes !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter