Hausse des intentions d'embauche dans le BTP

Hausse des intentions d'embauche dans le BTP

Avant la crise sanitaire, le secteur du bâtiment formulait de nombreuses intentions d’embauches. Mais qu’en est-il aujourd’hui après trois confinements ? Malgré un coup d’arrêt important notamment lors du premier confinement, la hausse des intentions d’embauche dans le BTP est clairement affirmée. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

La hausse des intentions d’embauche dans le BTP : Les derniers chiffres

Les résultats des dernières enquêtes rapportant les données chiffrées sur l’embauche dans le secteur du BTP sont particulièrement parlants.

Décryptez les vecteurs d'amélioration pour gagner en compétitivité et en performance !

En effet,en 2015, on dénombrait 75 000 intentions d’embauche dans le secteur du bâtiment. En 2021, ce chiffre est passé à 218 000. De plus, on enregistre une hausse des intentions d’embauche dans le BTP de l’ordre de 22 % par rapport à l’année précédente.

 

Cette volonté d’embaucher davantage s’explique principalement par deux facteurs. D’une part, l’augmentation du nombre de projets de construction, mais aussi de rénovation. D’autre part, l’aide exceptionnelle aux employeurs mise en place jusqu’au 31 mars 2021 a facilité l’embauche suite à la crise sanitaire.

 

Ainsi, 10 % des étudiants en alternance ont pour le secteur du BTP.

Les difficultés rencontrées par les entreprises du bâtiment qui recrutent activement

Toutefois, bien que les entreprises du BTP manifestent leur besoin accru de main d’œuvre à travers cette hausse des intentions d’embauche, elles doivent également faire face à certaines difficultés.

 

Tout en haut de la liste des principaux freins à l’embauche dans le BTP, 75 % des entreprises citent la difficulté de trouver des profils adaptés à leurs besoins. Cela concerne tout particulièrement les professions de charpentier et de couvreur et se fait davantage ressentir dans les entreprises comptant moins de 50 salariés.

 

Ensuite, les entreprises du BTP sont confrontées à des difficultés liées aux conditions de travail dues à l’activité (32 %) et à un manque de moyens financiers (23%).

 

Enfin, 18 % des entreprises du BTP considèrent souffrir d’une mauvaise image du secteur qui n’encourage pas suffisamment les jeunes à se former à ces métiers.

Quels sont les profils les plus recherchés par les entreprises du bâtiment ?

La hausse des intentions d’embauche dans le BTP concerne cependant certains profils spécifiques, à savoir les candidats disposant de compétences digitales et/ou exerçant des fonctions spécialisées. Ce qui est le cas des techniciens et des ouvriers qualifiés, ou encore des ingénieurs par exemple.

 

En outre, au-delà du savoir-faire, les employeurs dans le secteur du BTP admettent privilégier certaines soft skills. Il s’agit de compétences se rapportant davantage au savoir être. La crise sanitaire a accentué cette tendance, le besoin de confiance s’étant renforcé. Ainsi, les soft skills les plus recherchées par les entreprises du bâtiment sont :

 

  • le sens des responsabilités ;
  • la fiabilité ;
  • la discipline ;
  • la capacité à résoudre des problèmes ;
  • la prise d’initiative ;
  • l’esprit d’analyse ;
  • le sens critique ;
  • la capacité à travailler en équipe.

 

Cette hausse des intentions d’embauche démontre donc la volonté des entreprises du BTP de faire appel à du personnel qualifié ayant des qualités personnelles importantes.

 

La hausse des intentions d’embauche dans le BTP est la plus significative, tous secteurs confondus. Toutefois, les entreprises du bâtiment rencontrent des difficultés pour trouver des candidats répondant à leurs besoins.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter