Le biofioul : l’alternative écologique au fioul domestique classique se développe en France

Avec la forte empreinte environnementale des énergies fossiles, la recherche d’alternatives est devenue une des principales préoccupations du gouvernement. Des biocarburants ont commencé à voir le jour dès les années 2000 au travers d’additifs fabriqués à base de biomasse. 

En juillet 2022, un plafond d’émissions de gaz à effet de serre a été imposé pour les systèmes de chauffage et de production d’eau chaude. Les équipements neufs ne doivent pas dépasser les 300 gCO2eq/KWh PCI. Parmi les alternatives envisagées, le biofioul représente de fortes attentes pour atteindre les objectifs environnementaux prévus. 

 

biofioul

Qu’est-ce que le biofoul ?

 

Le fioul traditionnel occasionne une forte émission de gaz à effet de serre. C’est pourquoi l’installation d’une chaudière au fioul n’est plus permise depuis le 1er juillet 2022. Pour trouver une solution à cela dans la construction neuve comme dans l’ancien, les distributeurs misent sur le biofioul. 

 

Plus écologique que le fioul domestique classique, le biofioul n’est pas 100 % fossile. Un biocomposant y est ajouté. Il s’agit de l’ester méthylique d’acides gras et plus particulièrement de colza. Alors que le fioul traditionnel représente 270 grammes de CO2 par kWh, le biofioul F30 avoisine les 60 grammes de CO2 par kWh

 

Le biofoul F30 : avantages et inconvénients de son utilisation

 

Si le biofioul F10 est déjà entré en vigueur, la Fédération française des combustibles, carburants et chauffages (FF3C) compte accélérer les choses pour le biofioul F30. Sa commercialisation est prévue pour fin 2022. Il s’agit d’un mélange à hauteur de 70 % de fioul domestique et de 30 % d’EMAG de colza. Il offre la garantie de passer sous la barre légale des 300 gCO2eq/KWh PCI.

 

Il convient néanmoins d’être vigilant. Le biofioul F30 est incompatible avec le laiton, le polyuréthane, le cuivre, le bronze et de nombreux types de caoutchouc. Avec ses effets solvants, ce biocombustible peut provoquer la suspension de sédiment dans la cuve. Sans un nettoyage rigoureux, cela peut abîmer les filtres, pompes et autres équipements. Les brûleurs utilisés doivent donc être compatibles avec le biofioul F30. Une liste est disponible sur le site officiel biofioul.info.

Il est fortement recommandé d’effectuer un changement ou un décapage complet de la cuve avant toute utilisation du biofioul. De plus, son stockage ne doit pas excéder 6 mois. Pour empêcher la pénétration d’humidité, une membrane hydrophobe est également nécessaire à toute installation en extérieur.

 

Les avis sur l’avenir du biofioul sont intimement liés à son coût. En principe, son prix au litre est 15 % plus élevé que le fioul classique. Cependant, tout dépendra de son régime fiscal qui n’est pas encore déterminé. 

 

Quelle place est prévue pour l’évolution du biofioul en France ?

 

L’objectif est que le biofioul renouvelable vienne petit à petit remplacer le fioul domestique qui s’avère bien plus polluant. Un processus de développement est envisagé pour un passage au biofioul F50 entre 2025 et 2030. Ce nouveau biocombustible serait composé à 50 % de fioul domestique et d’EMAG de colza. 

Les prévisions de la FF3C et des distributeurs du secteur ont pour objectif final de proposer du biofioul F100 en 2040. Ce bioliquide serait alors entièrement renouvelable et 100 % naturel. Il est important de préciser qu’à partir du biofioul F50, un changement pour une chaudière compatible sera inévitable. 

 

Avec pour objectif un bioliquide de chauffage 100 % renouvelable d’ici 2040, le biofioul est la réponse à de nombreuses attentes. Tout dépendra de son prix final et de sa capacité à réduire les émissions de CO2. 

Les enjeux écologiques sont de plus en plus importants dans le secteur du bâtiment. Des solutions existent pour concilier nature et chantiers urbains. Pour mieux les connaitre, n’hésitez pas à consulter notre livre blanc : Biodiversité & chantiers

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter