Plan de sobriété énergétique : Elisabeth Borne encourage le gouvernement à l’exemplarité

Plus que jamais, la période actuelle marque la nécessité de progresser dans la transition énergétique. À l’avancée du changement climatique sont venues s’ajouter les conséquences du conflit ukrainien dans le secteur de l’énergie. L’objectif de la France est une baisse de 40 % des dépenses énergétiques pour 2050 et le remplacement des énergies fossiles. Cela repose sur un réel changement des habitudes des Français, à commencer par les membres du gouvernement comme l’a souligné récemment la Première ministre Elisabeth Borne. C’est également dans cette optique que le plan de sobriété énergétique a été mis en place.

 

sobriété énergétique

Le plan de sobriété énergétique

 

Les 4 principaux axes annoncés par le président de la République dans le cadre de sa stratégie énergétique sont l’efficacité énergétique, le développement des énergies renouvelables, la relance de la filière nucléaire et la sobriété énergétique.

 

Lancé en juillet 2022, le plan de sobriété énergétique a pour slogan « consommer moins et consommer autrement ». Son objectif est une réduction de 10 % de la consommation énergétique française d’ici 2 ans. Il a été suivi par un courrier de la Première ministre aux membres du gouvernement et aux services administratifs pour les inciter à montrer l’exemple en diminuant leur consommation en énergie, notamment les énergies fossiles. 

Au travers de différents groupes de travail, le plan de sobriété énergétique s’étend petit à petit à tous les secteurs d’activité. Des réflexions ont ainsi été lancées dans des domaines comme le logement, les établissements recevant du public, les entreprises, les sports, les collectivités locales, les transports et bien sûr l’État. 

À la suite du courrier d’Elisabeth Borne, des plans de sobriété énergétique et d’exemplarité doivent être mis en place par chaque ministère à l’intérieur même du gouvernement. L’organisation des évènements devra prendre en compte ces nouvelles mesures pour maintenir cette exemplarité. 

 

Appréhendez au mieux la construction de bâtiments à énergie positive

 

Des mesures contre le gaspillage énergétique

 

Pour le moment, l’ensemble des services et administrations de l’État, ainsi que les opérateurs publics et les ERP doivent mettre en place des mesures de bon sens. Parmi, elles, on retrouve :

 

  • ne pas utiliser la climatisation dans des locaux à la température inférieure à 26 degrés ;
  • mettre le chauffage à partir d’une température inférieure à 19°C ;
  • éteindre les appareils électroniques plutôt que de les laisser en veille ;
  • une extinction  systématique des lumières non nécessaires ;
  • installer des thermostats au sein des bâtiments ;
  • veiller à bien fermer les portes d’accès des établissements recevant du public quand le chauffage ou la climatisation est en marche.

 

Un nouveau groupe de travail destiné à l’industrie

 

Le dixième groupe de travail mis en place dans le cadre du plan de sobriété concerne le secteur industriel. Il a réuni la ministre de la Transition énergétique, le ministre délégué chargé de l’Industrie, le Conseil national de l’industrie (CNI), ainsi que diverses entreprises, syndicats, fournisseurs d’énergie… Fortement impactée par la hausse des prix de l’énergie, l’industrie doit adopter des mesures de sobriété énergétique au sein de ses chaînes logistiques tout comme dans l’organisation du travail et des processus. 

 

Parmi les premières démarches à voir le jour, l’initiative « IDécarbone » a pour rôle de référencer les solutions de décarbonation. Elle permettra ensuite de mettre en relation les entreprises avec les bons professionnels pour décarboner leurs sites industriels. La première rencontre est prévue pour le 10 octobre 2022. 

L’innovation technologique est également plébiscitée à l’image du TGV du futur bien plus économe en énergie. De son côté, le secteur de la logistique prévoit une mutualisation des moyens de transport et de nouveaux investissements pour des flottes de camions plus propres. 

 

Avec la baisse des températures de chauffage, l’extinction de nombreux éclairages dès 22h, les premières mesures du plan de sobriété énergétique viennent d’être mises en place. Poussé par le contexte actuel, le gouvernement souhaite réduire de 10 % la consommation en énergie durant tout l’hiver. Des mesures qui vont se déployer à tous les secteurs pour atteindre les objectifs fixés d’ici 2050. 

 

Appréhendez au mieux la construction de bâtiments à énergie positive

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter