Rénovation énergétique en copropriété : des travaux pour plus de confort et d’économies

Il existe encore des millions de logements mal isolés en France. Parmi eux, on retrouve de nombreux immeubles en copropriété. Or, une mauvaise isolation engendre des dépenses accrues qui se répercutent dans les charges des copropriétaires.

Les travaux de rénovation énergétique se présentent comme un projet idéal pour réaliser des économies sur la durée. En fonction du diagnostic DPE, de nombreuses aides sont proposées par l’État. Si la décision en assemblée générale revient aux copropriétaires, le syndic est chargé de superviser les travaux. Du chauffage à l’isolation, différentes solutions de rénovation énergétique sont envisageables dans un immeuble pour plusieurs avantages.

Les travaux qui font partie de la rénovation énergétique en copropriété

Pour un syndic de copropriété, la rénovation énergétique est un moyen d’améliorer le confort des copropriétaires. Les travaux contribuent à réduire la consommation d’énergie d’un bâtiment et faire des économies sur les charges à long terme. Ils doivent cependant être validés par la majorité des copropriétaires lors d’un vote à l’assemblée générale.

Un syndic peut proposer un projet de travaux de rénovation énergétique pour améliorer les logements de la copropriété. Les différents types de travaux sont les suivants :

  • Qu’il s’agisse d’un immeuble ou d’une maison, les travaux d’isolation favorisent un plus grand confort en été comme en hiver. Il est possible d’augmenter la performance de l’isolation au niveau des murs, de la toiture ou du plancher. Une isolation thermique par l’extérieur est également envisageable.
  • L’optimisation du système de chauffage dédié à la copropriété est un poste de travaux incontournable de la rénovation énergétique. Une solution à énergie renouvelable est privilégiée, tout comme la pose de panneaux solaires.
  • La rénovation des portes et des fenêtres font partie des travaux de rénovation énergétique. Elle contribue à améliorer l’isolation et donc le diagnostic DPE du logement en limitant les déperditions thermiques.
  • Un système de ventilation efficace joue un rôle dans la qualité de l’air des copropriétaires, mais aussi la consommation d’énergie. Ce type de travaux fait partie de la rénovation énergétique d’un immeuble.
  • Les travaux pour le changement du circulateur d’eau chaude sanitaire entrent également dans cette catégorie.

LA REVUE RENODAYS 2023 : Découvrez les engagements des acteurs de la rénovation énergétique

Opter pour la rénovation énergétique en copropriété : les avantages

Avec une obligation de réduire la consommation d’énergie, l’État met tout en œuvre pour faciliter la rénovation énergétique. Cela concerne aussi bien les logements en copropriété, qu’un immeuble de bureaux, une usine ou tout autre bâtiment. Pour y parvenir, il compte sur les travaux d’isolation et d’amélioration de la performance thermique. Cette obligation encourage le syndic à soumettre des travaux de rénovation énergétique avec de nombreux avantages aux copropriétaires.

Plus de confort :

La rénovation d’un bâtiment et de ses parties communes réduit considérablement les fluctuations de températures et fuites thermiques. Le confort au sein des logements est bien plus agréable pour chaque copropriétaire.

Des économies d’énergie à long terme :

Les travaux de rénovation permettent une consommation énergétique en baisse pour un niveau de chauffage identique. Il en découle des économies d’énergie non négligeables.

Une valeur accrue du patrimoine :

Avec l’interdiction de louer un logement avec un diagnostic DPE classé F et G, les travaux de rénovation énergétique deviennent essentiels. L’amélioration du DPE impacte directement la valeur d’un immeuble en copropriété sur le marché.

Les mesures de la loi Élan :

Depuis quelques années, la loi Élan favorise les travaux de rénovation énergétique au sein des copropriétés. Alors que le chauffage des copropriétaires est sur le point d’être individualisé, les travaux d’aménagement sont dorénavant considérés comme une restauration immobilière.

Sans majorité absolue à l’assemblée, le syndic peut organiser un second vote à majorité simple. La décision d’un emprunt collectif peut y être étudiée en même temps que le projet de travaux.

Les aides financières proposées

Pour encourager les travaux de rénovation énergétique, l’Etat propose différentes aides à destination des copropriétés.

MaPrimeRenov :

Portée par l’Anah (agence nationale de l’habitat) depuis janvier 2021, cette aide est accordée au syndicat de copropriétaires. À hauteur de 25 % du montant des travaux, MaPrimeRenov est plafonnée à 25 000 € par logement.

MaPrimeRenov impose plusieurs conditions :

  • Un logement de plus de 15 ans, immatriculé au registre des copropriétés ;
  • Un immeuble composé à 75 % de copropriétaires ;
  • Des travaux réalisés par une entreprise RGE avec une assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) ;
  • Un gain énergétique minimum de 35 %.

La prime Coup de pouce rénovation :

Réservée à un projet de rénovation thermique globale, la prime Coup de pouce concerne principalement des travaux d’isolation et de chauffage. La condition d’obtention est une réduction de la consommation d’énergie de plus de 35 %.

L’éco-prêt à taux zéro collectif :

Pour les copropriétés, l’éco-prêt à taux zéro est souscrit par le syndic pour un montant maximum de 30 000 €. Il est destiné au financement de travaux d’économies d’énergie par un professionnel qualifié RGE.

Les aides des collectivités :

Diverses communes et collectivités locales proposent un certain montant pour la rénovation d’un immeuble en copropriété détérioré.

Contribuant au confort et aux économies d’énergie, les travaux de rénovation énergétique sont un sujet important pour tout syndic de copropriété. La première démarche consiste à réaliser un audit complet par un bureau d’études spécialisé. Soumis à l’assemblée générale des copropriétaires, le projet peut bénéficier des nombreuses aides financières.

Ce type de travaux implique de respecter diverses réglementations. Pour mieux connaitre les nouvelles normes qui régissent le secteur du bâtiment, nous vous proposons un livre blanc dédié.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter