Pose d'une toiture en verre : une structure aux nombreuses spécificités

toiture verre

Malgré une pose complexe et un entretien contraignant, la toiture en verre possède de nombreux atouts pour mettre en valeur la maison de vos clients. À la fois esthétique et résistante, elle apporte un gain de luminosité très apprécié et une touche de modernité. Elle crée une ambiance unique dans les extensions de type pergola ou véranda. Il peut également s’agir d’une toiture en partie vitrée dans une résidence ou d’un dôme au sein des bâtiments classés. De l’installation à l’entretien, la création d’une toiture de verre doit être supervisée avec le plus grand soin. 

 

Quel coût prévoir pour une toiture en verre ?

 

La mise en œuvre d’une verrière de toit apporte un cachet indéniable et de nombreux avantages sur le plan du design et du confort. Elle impose cependant des contraintes techniques importantes en fonction de la structure choisie. Le recours à un spécialiste de la charpente et un couvreur est nécessaire pour évaluer l’ampleur des travaux à effectuer. En fonction de la faisabilité du projet et de la méthode employée, le prix au m² peut s’avérer plus élevé. En moyenne, il faut compter entre 600 et 1000 € / m².  Outre le matériau utilisé pour la structure, le prix est impacté par le type de vitrage et les dimensions de la toiture de verre. Une installation en triple vitrage verra son coût bien plus important qu’un double ou simple vitrage. 

 

Le prix moyen affiché sur les devis évolue en fonction du type de structure réalisé :

 

  • Le prix de la toiture en aluminium se situe entre 400 et 700 € / m² ;
  • Le prix de la toiture en bois en kit se situe entre 600 et 700 € / m² ;
  • Le prix de la toiture en bois sur-mesure se situe entre 500 et 1 000 € / m² ;
  • Le prix de la toiture en acier sur-mesure se situe entre 800 et 1 000 € / m² ;
  • Le prix de la toiture en acier en kit se situe entre 400 et 700 € / m².

 

Améliorez la gestion de vos interventions et votre rapidité d'exécution !

 

Quel est le verre le plus adapté à la toiture ?

 

La sélection du type de verre est une étape essentielle dans la conception d’une toiture vitrée. Qu’il s’agisse d’une extension de maison ou non, il est impératif de garantir à un niveau satisfaisant d’isolation thermique. L’utilisation d’un double ou triple vitrage permettra d’éviter les éventuelles déperditions de chaleur avec la présence d’une lame d’air ou de gaz entre les vitres. 

 

D’un point de vue de sécurité, un vitrage feuilleté est composé d’un film PVB (polyvinyle de butyral) transparent qui permet d’augmenter sa résistance. En cas de choc, celui-ci ne se brise pas et les éclats restent collés au film. En plus d’éviter les risques de blessure, il offre un niveau élevé de protection contre les tentatives d’effraction. 

 

Bon à savoir : Si la toiture de verre permet de remplacer la tuile, la mise en œuvre de la structure et du vitrage doit garantir de bonnes performances phoniques et thermiques. Le risque de condensation doit également être réduit au maximum. 

 

Les grandes étapes de la pose d’une toiture en verre

 

Avec une nette tendance à un design tout en transparence, le verre contribue à faire entrer la lumière dans les bâtiments. Tout comme un toit en tuiles, il se doit de respecter un haut niveau de résistance et d’étanchéité. Du fait de son poids important, le verre doit être supporté par une ossature solide. 

 

En neuf comme en rénovation, l’installation se divise en 3 grandes étapes :

 

1/ La préparation de l’ouverture

L’aménagement d’une trémie et les travaux de rehaussement sont obligatoires pour assurer la création de la verrière. Selon la dimension et le poids des modules vitrés, les travaux à réaliser sont plus ou moins importants.

 

2/ La pose du châssis

Fixé sur la charpente, le châssis doit pouvoir supporter la verrière. Les vis et écrous sélectionnés doivent être dimensionnés de manière adaptée. Outre les modèles sur mesure, la majorité des barrières des fabricants sont vendues avec le châssis adéquat.

 

3/ La mise en place des vitrages

Pour terminer l’installation, il convient de veiller à la bonne fixation des vitrages sur le châssis. Les finitions sont alors essentielles pour assurer une parfaite étanchéité de l’ensemble.

 

Toiture en verre : un entretien essentiel

 

Au fil des ans, de nombreuses rayures ou tâches peuvent apparaître sur les vitrages. Pour maintenir leur transparence, un entretien doit être réalisé régulièrement. Un simple produit à vitres ou de l’eau tiède avec du liquide vaisselle suffisent pour nettoyer une verrière. Il est cependant recommandé d’éviter les éponges et d’opter pour une lingette en microfibre ou une raclette. Le nettoyeur à haute pression n’est pas recommandé.

Le séchage ne doit pas être négligé. Un simple chiffon risque de laisser des traces. Il est donc recommandé d’utiliser la douceur d’un chiffon microfibre ou du papier journal.

 

Avec style tout en verre très apprécié, la toiture vitrée est de plus en plus plébiscitée par vos clients. Il est donc essentiel de choisir la solution la plus appropriée à leur projet et de la mettre en œuvre dans les règles de l’art. 

Les artisans spécialisés dans la pose de verre ont tous à cœur d’améliorer leur organisation et la gestion de leur activité. Pour vous aider dans cette démarche, un livre blanc consultable en ligne vous permet de mieux comprendre comment assurer une bonne gestion.

 

Améliorez la gestion de vos interventions et votre rapidité d'exécution !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter