Vers des chantiers autonomes ?

Vers des chantiers autonomes ?

Petit à petit, la voiture autonome se perfectionne et multiplie les essais prometteurs. Devant les progrès de l’intelligence artificielle, l’autonomie se propage également à d’autres engins motorisés, notamment dans le secteur de la construction. En effet, les grues, bulldozers et bennes autonomes ouvrent de nouvelles perspectives pour les grandes entreprises du bâtiment. Une modernisation des équipements qui est en passe de révolutionner les chantiers de construction.

 

Un milieu propice au développement de véhicules autonomes

 

L’un des principaux atouts des chantiers de construction réside dans leur nature parfaitement contrôlée. Avec des dimensions définies et une organisation millimétrée, ils ne laissent pas de place à l’imprévu. Un chantier est un emplacement géographique fixe avec des conditions de sécurité strictes. Seul un personnel qualifié est autorisé à y accéder. 

Ce contexte est idéal au déploiement de véhicules autonomes. La parfaite maîtrise du territoire permet une organisation en différentes zones bien ordonnées et structurées. Selon leur niveau d’autonomie, les engins peuvent être utilisés dans un périmètre défini avec de bonnes conditions de sécurité. La supervision humaine garantit l’efficacité du véhicule.

 

À l’avenir, les machines autonomes et engins robotisés seront déployés en nombre dans des chantiers de construction spécialement prévus à cet effet. L’objectif est d’aider à améliorer le niveau d’efficacité et de rapidité pour mener à bien les divers projets. 

Pour favoriser le déploiement de ces véhicules, il est tout d’abord impératif d’adopter une organisation de chantier 100 % sûre et suffisamment rentable pour démocratiser leur utilisation. La présence humaine reste obligatoire, même si la grande majorité des machines utilisées se modernise pour gagner en automatisation. En attendant les progrès technologiques, le marché pour les engins de chantier autonomes continue de grandir. La demande est particulièrement forte aux États-Unis. 

 

Informez-vous sur les grandes tendances du Bâtiment de demain !

 

Le premier chantier autonome

 

Avec un marché de plus de 10 000 milliards de dollars, l’industrie de la construction doit faire face à une pénurie de main-d’œuvre. À la suite de la crise sanitaire, les entreprises ont de plus en plus de difficultés à trouver des travailleurs qualifiés pour mener à bien les chantiers. À cela s’ajoute une augmentation régulière du prix des matériaux qui les pousse à trouver de nouvelles solutions d’économies sur le long terme. Les engins automatisés apparaissent donc comme un moyen idéal pour pallier ces faiblesses.

 

En association avec des acteurs majeurs du bâtiment comme Caterpillar ou Komatsu, de nouvelles entreprises technologiques ont développé des véhicules autonomes destinés aux chantiers de construction. Pour proposer un environnement adapté, la société SafeAI a mis au point une plateforme interopérable qui assure une autonomie totale des engins. Les véhicules autonomes proposés sont des pelleteuses, des bulldozers et des bennes articulées. Partenaire de l’entreprise japonaise de construction Obayashi Corporation, la start-up a supervisé son tout premier chantier autonome en Californie durant le mois de novembre 2020. 

 

Les progrès en matière d’intelligence artificielle des véhicules autonomes conduisent à faciliter et à améliorer la rapidité de tâches variées et pénibles. Ils se montrent parfaitement adaptés à de larges chantiers de construction et miniers. Ils peuvent ainsi se charger de la collecte et de l’acheminement de matériaux, minéraux, déchets et autres sans nécessiter de main-d’œuvre

 

Le chantier autonome de SafeAI et Obayashi Corporation n’est que le début d’une longue liste. À mesure que les véhicules vont se perfectionner, la demande va grandir au sein du secteur de la construction.

 

Marché émergent du secteur de la construction, les engins autonomes continuent leur évolution et risquent bien de se multiplier à l’avenir. Cependant, les importants investissements nécessaires sont pour le moment réservés aux très grosses sociétés. Les métiers liés à la conduite de ces engins vont inévitablement être menacés. De nouveaux emplois seront cependant créés pour leur supervision. Pour en savoir plus sur les tendances qui bousculent le secteur du bâtiment, n’hésitez pas à consulter notre livre blanc.

 

Informez-vous sur les grandes tendances du Bâtiment de demain !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter