Permis Caces : quelle formation pour quel engin ?

Essentiels à la réalisation d’un chantier de construction, les engins sont le quotidien des professionnels du BTP. Si différentes règles de sécurité doivent être respectées pour leur utilisation, une formation est adaptée à chaque type de machine. Le permis CACES est un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité obtenu via une formation pour des engins de travaux publics. Il existe différentes catégories de permis en fonction du type de véhicule.

CACES

Qu’est-ce que la formation CACES ?

Avec les nombreux engins et matériels de BTP utilisés sur les chantiers, le CACES offre une reconnaissance de la maîtrise du conducteur. Avec pour objectif d’homogénéiser les savoir-faire, une réforme du permis CACES a été instaurée en janvier 2020 sous la tutelle de la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie (CNAM). Avec une meilleure organisation par catégorie d’engins, les formations proposées prennent en compte l’évolution des dernières technologies. Elles apportent des progrès et modifications, notamment sur la pratique avec des exercices chronométrés et effectués sur des charges fictives.

 

Les principales connaissances et compétences validées par les formations CACES sont les suivantes :

 

  • Capacité à réaliser les manœuvres ;
  • Un savoir-faire pour les vérifications nécessaires et les opérations de maintenance ; 
  • Réalisation d’opérations liées à l’entretien courant des engins ;
  • La lecture des plaques de charges, tableaux, abaques et aides à la conduite ;
  • Une parfaite connaissance de la réglementation ;
  • Une maîtrise des risques liés à l’utilisation, notamment par rapport à l’environnement.

 

Dans le but de sécuriser les salariés de chaque entreprise, la CNAM établit le référentiel CACES. Tout est mis en œuvre pour réduire les risques d’accident. Les titulaires d’un CACES bénéficient d’une validation pour conduire des engins comme une grue et un chariot. L’obtention du permis favorise la mise en valeur de leur savoir-faire sur le marché du travail.

Sur un chantier, le permis CACES n’est pas une obligation, une autorisation du chef d’entreprise est suffisante. C’est à lui que revient la charge de s’assurer des capacités de conduite et d’aptitude physique de son personnel. La certification d’une formation CACES se montre très utile dans le cas d’un accident sur le chantier. Il est ainsi facile de prouver l’expertise de l’employé en question détenteur d’un permis CACES.

 

En fonction du matériel de chantier et de sa catégorie, la formation peut s’étaler sur 2 à 5 jours. Avec un rythme journalier de 7 h, elle se déroule au sein d’un organisme agréé. Les employés doivent être majeurs, savoir lire et comprendre le français et remplir les conditions d’acceptation des tests théoriques et pratiques. Une dérogation d’âge peut être demandée pour les apprentis. La validité d’un permis CACES est généralement de 5 ans pour les engins de manutention et de 10 ans pour les engins de chantier.

 

Diverses solutions de financement existent pour réaliser la formation CACES. Pôle Emploi peut accorder une aide financière sous certaines conditions. Un rendez-vous avec un conseiller permet de détailler l’intérêt d’obtenir le permis CACES pour votre projet professionnel. Les heures cumulées avec le Compte personnel de formation (CPF) permettent également de financer la formation. Enfin, il est possible que les agences d’intérim financent l’obtention du CACES pour répondre aux besoins des entreprises. 

 

Quels permis choisir selon les engins ?

L’obtention de différents CACES est envisageable avec plusieurs catégories d’engins au sein de chacun. On dénombre 8 grands types de permis :

 

  • le CACES R482 pour engins de chantier ;
  • le CACES R483 pour grues mobiles ;
  • le CACES R484 pour ponts roulants et portiques ;
  • le CACES R485 pour chariots de manutention automoteurs gerbeurs à conducteur accompagnant ;
  • le CACES R486 pour plateformes élévatrices de personnel (PEMP)
  • le CACES R487 pour grues à tour ;;
  • le CACES R489 pour chariots de manutention automoteurs à conducteur porté ; 
  • le CACES R490 pour grues de chargement.

Certaines formations comme le CACES R485 permettent d’obtenir plusieurs permis. Réaliser la formation pour le CACES R485 dans la catégorie 2 vous dispense de devoir être formé à conduire un véhicule de plus faible catégorie pour le même CACES.

Pour ce qui est de l’utilisation des engins, vous avez toujours la possibilité d’opter pour une location de matériel. Spécialiste dans son domaine, l’entreprise Kiloutou dispose d’établissements partout en France pour répondre à vos besoins.

 

Le déroulement d’une formation CACES

L’organisation d’une formation de CACES dépend bien évidemment du type d’engins à maîtriser. Si une journée est généralement de 7 h, les cours pratiques se poursuivent sur 1 à 3 jours. En fonction de la catégorie et du véhicule, la durée d’apprentissage varie. Qu’il s’agisse d’une grue, d’un chariot élévateur ou d’une nacelle, la formation consiste à savoir manier l’engin en toute sécurité aussi bien pour soi-même que pour les autres

Au travers de diverses épreuves pratiques, l’examen a pour but de vérifier la capacité à maîtriser l’engin. Il est récompensé par la validation de la formation avec un certificat d’aptitude. Des centres de formation sont disponibles partout à travers la France pour passer les différents permis CACES. 

 

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, le permis CACES est une assurance de sécurité et de travaux de qualité grâce à une excellente maîtrise des engins de chantier et de manutention. Il est ainsi un véritable atout auprès des employeurs et clients.

À l’image des formations pour les engins de chantier, il est conseillé de respecter de nombreuses normes dans le secteur du bâtiment. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter