annuaire professionnel construction

Le ballon d’eau chaude est un chauffe-eau doté d’un réservoir permettant le stockage de l’eau chaude. Aussi appelé cumulus ou ballon ECS, le ballon d’eau chaude fonctionne par accumulation. Comment fonctionne le ballon d’eau chaude et quels sont donc les différents types de cumulus disponibles sur le marché ?

Fonctionnement d’un ballon d’eau chaude sanitaire

Le cumulus est composé d’un thermostat et d’un réservoir qui peut aller d’une cinquantaine de litres, jusqu’à plus de 250 litres. Il peut fonctionner au gaz grâce aux brûleurs ou à l’électricité avec l’aide de la résistance. Le ballon d’eau chaude fonctionne selon le principe de la stratification. En effet l’eau s’accumule dans la cuve en différentes couches de différentes températures. La température la plus chaude est toujours en haut de l’appareil. Au fur et à mesure que cette eau chaude diminue elle est remplacée par l’eau froide située au niveau inférieur. De cette manière, l’eau est toujours disponible à la bonne température.

La durée de vie des ballons d’eau chaude varie entre 10 et 12 ans. Cette durée de vie dépend en premier lieu de la qualité de l’eau qui peut avoir une influence directe sur la longévité, mais également de son utilisation (production, temps de fonctionnement, nombre de personne à utiliser le ballon, etc.

Les différents types de ballon ECS

On peut distinguer 7 types de ballon d’eau chaude sanitaire. Le choix du ballon le plus adapté à votre utilisation et à votre emplacement va dépendre de plusieurs caractéristiques : vos besoins, votre budget et la configuration de l’habitat.

Le cumulus d’entrée de gamme

Accessible en termes de prix, ce type de ballon d’eau chaude sanitaire peut présenter des caractéristiques moins performantes et être pour certains très énergivore (classe énergétique F ou G, donc très grande consommation). Ils ont souvent une capacité plus faible.

Le ballon d’eau chaude High Performance Computer

Le ballon d’eau chaude HPC électrique est abordable en termes de prix. Il est très résistant à la dureté de l’eau ce qui lui procure une longue durée de vie (certains modèles bénéficient d’ailleurs d’une garantie étendue). Il réunit le meilleur de la technologie au service de la qualité. En effet, il évite le mélange entre l’eau froide entrante et l’eau chaude stockée dans la cuve. Ces produits haut de gamme ont souvent de très bon avis utilisateur.

Le ballon d’eau blindé

Le ballon d’eau blindé dispose d’une résistance qui est en contact direct avec l’eau. La résistance est protégée par une anode de magnésium afin de limiter la corrosion causée par le calcaire. Cet appareil est accessible aux ménages à petit budget dont l’eau est peu calcaire, ce qui permettra de préserver la résistance pendant le chauffage de l’eau. Il est disponible en différentes capacités et différentes formes : horizontal, vertical ou stable.

Néanmoins il faudra prévoir un détartrage de l’appareil tous les 2 ans, afin d’éviter le cumul du calcaire au fond de la cuve. L’idéal est d’associer un adoucisseur d’eau au ballon d’eau chaude blindé.

Le ballon d’eau stéatite

La résistance de ce ballon d’eau chaude sanitaire n’est pas en contact avec l’eau. Elle bénéficie d’une protection du calcaire grâce à un étui en acier émaillé. Ce type d’appareil ne nécessite pas d’entretien régulier mais il est plutôt recommandé pour les personnes vivant dans des régions particulièrement calcaires. Son coût d’achat est plus élevé que le ballon d’eau blindé. Néanmoins, sa consommation énergétique est plus faible.

Le ballon échangeur

Le ballon échangeur est un dispositif qui chauffe de l’eau sanitaire à partir de la chaleur de l’eau de chaudière. Il est relié à un chauffe-eau classique qui produit de l’eau chaude, mais ne la stocke pas. Cette eau passe par un système échangeur de chaleur, les serpentins, et chauffe l’eau contenue dans le ballon échangeur. Les serpentins réalisent l’échange de chaleur, sans qu’il y ait mélange des deux types d’eau.

Le ballon tampon

Le ballon tampon a pour rôle de stocker l’eau chaude produite en excès par le chauffe-eau ou une autre source d’énergie. Ainsi grâce au ballon tampon, le chauffe-eau peut fonctionner et distribuer l’eau chaude en continu.

Le ballon solaire

Chauffe-eau le plus économique, le ballon solaire fonctionne grâce à la puissance des rayons du soleil. Il stocke l’eau chaude sanitaire dans une installation thermique.

Il existe trois types de ballon solaire :

  • Le ballon monobloc : Les équipements sont placés au même endroit. Le système est simple à poser et très accessible en termes de prix.
  • Le ballon solaire à thermosiphon : Le ballon doit être placé en hauteur, plus haut que les panneaux solaires. Le ballon sera généralement placé dans les combles et les panneaux solaires sur la partie la plus basse du toit. Ce type de ballon présente un très bon rapport qualité/prix.
  • Le ballon solaire avec pompe électrique : Les équipements sont séparés. Le ballon d’eau chaude peut être placé où on le souhaite : dans un garage, une cave, les combles ou dans une salle de bain. Son installation représente un coût car il a besoin d’une pompe électrique.

 

Le ballon thermodynamique :

Utilisant un procédé écologique et économique, le ballon thermodynamique est constitué à la fois d’une pompe à chaleur et d’une résistance électrique. Le procédé consiste à récupérer les calories naturellement présentes dans l’air pour chauffer l’eau du ballon. Le ballon thermodynamique est économique dans le sens où la ressource utilisée est gratuite et renouvelable à l’infini.

Comparateur ballons d’eau chaude

Ariston, Atlantic, Chaffoteaux, De Dietrich, Sauter, Thermor, Noirot, Régent, Termal. Il existe autant de marques que de versions de ballons. Avant de chercher à comparer les différents produits, il est important de faire le point sur la future installation et le besoin ce qui déterminera le type de modèle de ballon pour lequel opter.

Faites un point sur le nombre de personnes qui utiliseront le ballon, cela vous permettra d’en déterminer la future puissance ainsi que ça capacité. En général, on compte 50 litres d’eau chaude par personne et par jour pour une eau à 60°C. Sachant qu’il faut environ une puissance de 11 watts par litre d’eau (entre 6 et 8 heures de fonctionnement par tranche de 24 heures), il ne vous reste plus qu’à faire le calcul.

Quelle sera la ou les pièces dédiées à l’installation ? Dans la cuisine a proximité de l’évier ? Dans la salle de bain à proximité de la douche ? S’agira-t-il d’une installation mural à l’horizontal, ou plutôt au sol en mode vertical ? Autant de question à se poser et de détails à regarder avant de foncer sur la première promotion !

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter