Comment se faire reconnaître par le CFAI ?

À ce jour, ce sont près de 1 000 architectes d’intérieur qui sont reconnus par le Conseil Français des Architectes d’Intérieur (CFAI). Cette entité, dont l’histoire n’a pas toujours été simple face aux réticences des architectes, fait désormais partie des organismes de références en matière d’architecture d’intérieur. Comment se faire reconnaître par le CFAI ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir immédiatement.

 

Qu’est-ce que la CFAI ? Un peu d’histoire

En 1977, la loi sur la profession d’architecte est votée. À cette époque, le Conseil National de l’Ordre des Architectes (CNOA) était formellement opposé à l’utilisation du terme d’architecture d’intérieur. Il y voyait une dégradation de l’image du métier d’architecte et une entorse potentielle aux règles qui le régissent. La question de la reconnaissance du métier d’architecte d’intérieur est alors remise à plus tard.

Ce n’est que quatre ans plus tard que les quatre cents membres du Syndicat National des Architectes d’Intérieur (SNAI) ont pu faire entendre leurs arguments. C’est ainsi qu’un consensus est trouvé en 1981. Le syndicat s’engage alors à prouver la compétence des architectes d’intérieur tant d’un point de vue créatif que technique, mais aussi déontologique. L’Office Professionnel de Qualification des Architectes d’Intérieur ou OPQAI est créé à cet effet. Le CNAO fait alors partie des membres de droit de l’OPQAI. Finalement, en 2000, le CNAO reconnaît le bien-fondé de la profession d’architecte d’intérieur et se retire de l’Office Professionnel de Qualification des Architectes d’Intérieur. Le Conseil Français des Architectes d’Intérieur aussi connu sous l’acronyme CFAI est né.

 

OFFERT - Notre cahier des tendances

Découvrez les dernières tendances de l'architecture, intégrant les grands enjeux sociétaux et climatiques

 

Pourquoi se faire reconnaître par le CFAI ?

Se faire connaître par ce conseil permet de faire valoir ses compétences en tant que professionnel de l’architecture d’intérieur. Cela vient bien au-delà de l’obtention d’un diplôme. Il s’agit davantage d’une certification qui reconnaît le savoir-faire et le respect des règles de l’art à travers les réalisations professionnelles d’un jeune architecte d’intérieur. Ce type de reconnaissance peut permettre de décrocher plus facilement certains contrats. Être architecte d’intérieur CFAI inspire confiance auprès d’un éventuel employeur et des clients.

 

groupe cfai

Quels sont les architectes d’intérieur pouvant être reconnus par le CFAI ?

Parmi les architectes reconnus par le Conseil Français des Architectes d’Intérieur, on distingue trois profils :

  • les architectes d’intérieur diplômés d’un établissement d’enseignement supérieur en architecture reconnu par le Conseil Français des Architectes d’Intérieur ;
  • les architectes d’intérieur titrés d’un établissement d’enseignement supérieur en architecture d’intérieure non reconnu par le conseil, mais avec mention du jury ;
  • les architectes d’intérieur dont la durée d’exercice est supérieure à 5 ans. En fonction du profil de l’architecte d’intérieur qui souhaite se faire reconnaître par le conseil, les démarches à suivre diffèrent.

 

Se faire reconnaître par le CFAI : Les étapes 

Pour se faire reconnaître par le Conseil Français des Architectes d’Intérieur, les démarches à effectuer et le parcours à suivre dépendent de si vous êtes lauréat d’une école d’architecture d’intérieur ou en activité depuis plus de cinq ans. Voyons les étapes en détail : 

Les étapes à suivre pour se faire reconnaître quand on sort d’une école d’architecture d’intérieur 

Pour pouvoir demander à se faire reconnaître par le conseil, il est nécessaire d’être diplômé d’un établissement supérieur d’architecture d’intérieur depuis au moins trois ans. Cela comprend uniquement un diplôme ou un certificat français certifié niveau I ou II. Une fois ce prérequis validé, l’étape suivante varie en fonction de l’établissement où vous avez suivi vos études et obtenu le titre en question. En effet, si la certification d’architecte d’intérieur est délivrée par une école reconnue par le CFAI, dans ce cas, il suffit de déposer une demande d’inscription auprès du conseil dans les trois suivant son obtention.

Si au contraire, l’établissement d’enseignement supérieur en architecture dans lequel vous avez suivi votre formation au métier d’architecte d’intérieur n’est pas reconnu par le Conseil Français des Architectes d’Intérieur, dans ce cas, votre demande de capacité exceptionnelle doit être examinée par un jury. Cette possibilité est strictement réservée aux diplômés qui ont suivi une formation d’au moins cinq ans et qui ont été primés par le jury. Dans les deux cas, à partir du moment où le conseil reçoit votre dossier complet, vous êtes capacitaire CFAI. Cette qualité vous permet de déposer une demande de reconnaissance de compétence après trois ans d’exercice. Ce dossier comprend une partie administrative et s’accompagne d’un CV et de la présentation des œuvres réalisées durant cette période. Ce n’est qu’après examen de ce dossier par un jury que vous pourrez obtenir le certificat de reconnaissance de compétence CFAI. Vous pouvez alors revendiquer le titre d’architecte d’intérieur CFAI

 

Les étapes à suivre pour se faire reconnaître quand on est un professionnel en activité 

Il est également possible de se faire reconnaître par le conseil pour les architectes d’intérieur qui justifient de plus de 5 ans d’activité. Il est alors nécessaire de présenter un dossier réalisé à titre professionnel que ce soit en tant qu’indépendant ou en tant que salarié.  Le jury de reconnaissance de compétence du Conseil Français des Architectes d’Intérieur se réunit et vous reçoit lors d’un entretien.  Si celui-ci valide votre dossier, vous obtenez le certificat de reconnaissance de compétence CFAI. Vous êtes reconnu par le Conseil Français des Architectes d’Intérieur comme l’un de ses architectes d’intérieur.  Si votre demande venait à être refusée, vous pouvez déposer une requête devant la commission de recours. 

 

Se faire reconnaître par le CFAI, c’est finalement se faire reconnaître par l’ensemble de ses pairs en tant qu’architecte d’intérieur. C’est une reconnaissance de son savoir-faire qui est valorisé aussi bien entre professionnels à l’occasion d’une recherche d’emploi par exemple, que par les clients. Gage de qualité et de professionnel, le certificat de reconnaissance de compétence équivaut à une certification.

 

OFFERT - Notre cahier des tendances

Découvrez les dernières tendances de l'architecture, intégrant les grands enjeux sociétaux et climatiques

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter