Chaudière à condensation : moins d’énergie consommée pour plus de rendement

À son souhait de réaliser des économies, la clientèle actuelle ajoute un réel intérêt pour le respect de l’environnement en optant pour des appareils électroménagers moins polluants. C’est dans cette optique que la chaudière à condensation a vu le jour au travers d’un fonctionnement utilisant une énergie partiellement renouvelable. La consommation en la matière s’en voit réduite et les performances améliorées du dispositif offrent un confort optimal tout au long de l’année. Elle représente une solution pérenne et efficace pour chauffer son logement et l’eau sanitaire.

 

Chaudière à condensation : des performances remarquables

Lorsqu’elle produit de la chaleur, une chaudière classique ou à basse température va rejeter la totalité de la fumée qui résulte de la combustion du gaz ou du fioul. À l’inverse, une chaudière à condensation va exploiter une partie de ces fumées avant de les refroidir afin de récupérer de la vapeur d’eau. Une fois condensée, la vapeur d’eau est réintroduite dans le réseau du chauffage central. En plus d’un rendement accru, la chaudière à condensation et ses hautes performances thermiques peuvent entraîner jusqu’à 30 % d’économie d’énergie. Il existe des chaudières à condensation au fioul ou au gaz.

 

Comment ça fonctionne ?

chaudiere-a-condensation-gaz

 

Avec son fonctionnement bien plus écologique que les chaudières d’ancienne génération, la chaudière à condensation sera bientôt obligatoire pour toute nouvelle installation.

Dans un premier temps, l’utilisation du combustible génère une fumée à très haute température. C’est la vapeur d’eau contenue dans la fumée qui va être condensée par la chaudière pour produire de l’énergie. La condensation s’effectue en diminuant la température sous les 55 °C pour le gaz et sous 45 °C pour le fioul. Plus la température va être basse, plus le rendement sera satisfaisant. Pour se faire, l’eau de retour du réseau de chauffage intervient sur les gaz de combustion pour refroidir la vapeur d’eau. Les condensats sont ensuite évacués au travers du conduit des eaux usées. L’énergie générée par la vapeur d’eau devenue liquide contribue à une hausse de 10 % du rendement pour une chaudière condensation à gaz et 6 % pour un dispositif à fioul.

 

Chaudière à condensation : un investissement rentable ?

Le coefficient d’efficacité énergétique saisonnière (ETAS) détermine la qualité des divers modèles. Un ETAS supérieur à 90 % classe les chaudières à condensation dans la catégorie d’appareils à haute performance énergétique. Un statut qui est synonyme de qualité aussi bien sur le plan écologique que sur la baisse de la consommation de gaz ou de fioul. Il s’agit d’ailleurs d’une des conditions nécessaires pour obtenir les aides de l’Etat, comme le crédit d’impôt et la prime économies d’énergie.

 

Quelles précautions à prendre ?

chaudiere-a-condensation-modele

 

Pour profiter pleinement des bienfaits d’une chaudière à condensation, il est important de bénéficier d’une excellente isolation. De cela découlera le choix du modèle et de la puissance requise pour répondre parfaitement aux besoins de la clientèle. Il convient donc de vérifier un certain nombre de paramètres.

  • Le dimensionnement est essentiel pour déterminer le coût global de l’installation.
  • Un raccordement au réseau des eaux usées est impératif pour évacuer le volume régulier de condensats.
  • Bien que le tubage pour chaudière à condensation représente un investissement, le conduit d’évacuation doit être parfaitement étanche si aucune sortie ventouse n’est envisageable.
  • Pour assurer un bon rendement, les radiateurs et planchers chauffants doivent fonctionner à basse température. De cette manière, la température du retour de l’eau du réseau favorisera la condensation.
  • Une chaudière au gaz de ville affiche un rendement plus intéressant qu’avec du propane ou du fioul. De plus, elle ne nécessite pas de cuve de stockage.
  • Un modèle de chaudière à fioul avec corps de chauffe en fonte correspond à un prix plus élevé que les autres, mais s’avère plus durable face à l’acidité des fumées.

 

Combinant de hautes performances à la fois thermiques, économiques et écologiques, la chaudière à condensation semble être promise à un bel avenir. Sa faculté à répondre aux attentes de la clientèle en fait un appareil nouvelle génération qui, bien qu’encore coûteux à l’installation voit sa rentabilité s’améliorer au fil des années.

 

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter