Quelles sont les différentes formations BTP en 2023 ?

Avec les nombreux domaines qui le composent, le secteur du bâtiment et des travaux publics propose un vaste choix d’emplois. Différentes formations BTP sont possibles pour obtenir les diplômes nécessaires aux postes souhaités. Du CAP à l’ingénieur, la filière de formation du BTP se décline en plusieurs niveaux, avec des solutions de reconversion comme les titres professionnels ou les mentions complémentaires. Elles sont organisées par différents organismes et accessibles au plus grand nombre. 

 

formation btp 2023

Formation BTP : le cursus scolaire et universitaire

 

La formation initiale dite classique est destinée au 15 – 29 ans. En cursus à temps plein ou en alternance, elle regroupe 70 diplômes dans la filière du BTP. L’apprentissage propose des formations dans le bâtiment du CAP au bac + 5 pour des postes avec plus ou moins de responsabilités.

 

    • De niveau 5, le CAP se prépare en 2 ans après le collège, avec une vingtaine de spécialisations à choisir. 
    • De niveau 4, le bac professionnel et le brevet professionnel ont une durée de formation de 2 ans. Il est disponible après un CAP ou la 3e (pour le bac pro).
  • La mention complémentaire consiste à effectuer une année de spécialisation à la suite d’un CAP ou d’un bac. Parmi une dizaine de spécialités, on retrouve des domaines comme l’électricité, la peinture, la couverture…
    • De niveau 3, le BTS et le DUT sont disponibles après le bac sur 1 ou 2 ans. Ils proposent une quinzaine de diplômes dans le secteur du BTP.
    • De niveau 2, la licence professionnelle s’effectue après un bac +2. Elle permet une spécialisation dans des domaines comme l’organisation de chantiers ou le management. 
  • De niveau 1, le master pro BTP en 1 ou 2 ans permet d’accéder à des postes à haute responsabilité comme chef de chantier, économiste ou chargé d’affaires.

 

Les différents types de formations BTP professionnelles

 

La formation continue BTP est adaptée à tous ceux qui veulent se reconvertir dans le secteur du bâtiment. Divers organismes publics et privés proposent de se former au fil de sa vie professionnelle.

 

L’AFPA :

Les titres professionnels organisés par l’AFPA ont une durée de 2 à 12 mois. La grande variété de formations BTP permet de devenir conducteur de travaux, charpentier, technicien de maintenance et bien d’autres… Des qualifications courtes sont également possibles avec les certificats de compétence professionnelle (CCP).

 

Les GRETA :

Gérées par l’Éducation nationale, les formations professionnelles des établissements GRETA sont à disposition de tous les salariés comme les demandeurs d’emploi. 

 

La VAE :

En marge de la formation, la VAE permet de valider les compétences acquises sur un poste avec plus de 3 ans d’expérience pour obtenir un diplôme. Il est possible d’obtenir divers diplômes, titres ou qualifications professionnelles.

 

Le comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics (CCCA BTP) œuvre pour coordonner et développer les différentes strates de la formation professionnelle. Il se charge notamment de la promotion, des financements, des ressources pédagogiques, des études…

 

Comment se passe le financement de formation dans le BTP ?

 

Pour rendre plus accessibles ces formations, divers dispositifs ont été mis en place pour faciliter le financement. Ils dépendent de la situation de chacun. 

  • Le CPF (compte personnel de formation) : un travailleur cotise automatiquement au CPF durant son activité professionnelle. Les droits CPF cumulés permettent de réaliser des formations BTP éligibles variées. 
  • Le PTP (projet de transition professionnelle) peut être demandé par les salariés. Il accorde un congé pour effectuer une formation avec le maintien du salaire. 
  • Les OPCO (opérateurs de compétences) se chargent d’accompagner les salariés souhaitant monter en compétences dans leur travail. C’est l’entreprise qui cotise à cet organisme. 
  • L’AIF (aide individuelle à la formation) se destine aux demandeurs d’emploi pour financer une formation dans le cadre d’un projet validé par Pôle Emploi. 
  • Le FAF (fonds d’assurance formation) est un organisme de financement de formation pour les auto-entrepreneurs.
    Le FAFCEA (fonds d’assurance formation des chefs d’entreprises artisanales) est similaire au FAF, mais pour les artisans. 

 

Ouverte à tous les candidats, la formation dans le BTP couvre un large panel de diplômes. À travers les différents organismes, il est possible de gagner en compétences et favoriser son évolution dans l’entreprise. Depuis l’arrivée du numérique, de nouvelles perspectives sont apparues dans la formation BTP. En interne ou en reconversion, il existe de nombreuses solutions au sein d’un des plus vastes secteurs d’activité.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter