Plan d'action climat : 10 actions pour le secteur du bâtiment

Plan climat bâtiment

Le 29 avril 2021, le Ministère de la transition écologique a dévoilé son plan d’action climat. Celui-ci comprend des mesures à prendre dans différents secteurs d’activité comme l’industrie ou l’agriculture. Concernant le secteur du bâtiment, 10 actions sont énoncées pour réduire l’empreinte carbone des bâtiments neufs et anciens.

Pourquoi un plan d’action climat ?

La transition écologique fait partie intégrante du plan de relance 2020 du gouvernement français. Ainsi, sur les 100 milliards d’euros consacrés à la relance économique du pays, 30 milliards sont attribués à quatre secteurs d’activités jugés prioritaires. A savoir : la rénovation énergétique des bâtiments, les transports, la transition agricole et l’énergie et les technologies vertes.

Appréhendez au mieux la thématique de neutralité environnementale des bâtiments

C’est également ce qui a motivé l’adoption de la réglementation environnementale dite RE 2020 qui a vocation à remplacer la RT2012 dès le 1er janvier 2022.

 

C’est dans ce contexte, que le Premier Ministre, Jean Castex, a partagé une lettre de mission où il fixe comme objectif pour la France de devenir la première grande économie décarbonée européenne.

 

Il souhaite atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Cet objectif très ambitieux nécessite donc un plan d’action précis, centré sur la pratique et avec des conséquences positives évidentes. C’est ainsi que le plan d’action climat a vu le jour et a pu énoncer les dix actions à mettre en place dans le secteur du bâtiment.

Les 10 actions pour le secteur du bâtiment demandées par le plan d’action climat

Les 10 actions concernant le secteur du bâtiment recommandées par le plan d’action climat s’articulent autour de trois grandes orientations. Il s’agit de la volonté de guider l’évolution du mix énergétique sur la phase d’usage des bâtiments existants et neufs vers une consommation énergétique totalement décarbonée, inciter à une rénovation de l’ensemble du parc existant résidentiel et tertiaire afin d’atteindre un niveau BBC équivalent en moyenne sur l’ensemble du parc en 2050 et d’accroître les niveaux de performance énergie et carbone sur les bâtiments neufs dans les futures réglementations environnementales.

 

Voici donc les 10 actions pour le secteur du bâtiment identifiées par le plan d’action climat :

 

  1. fiabiliser et rendre opposable le DPE ;
  2. éradiquer le fioul dans les bâtiments ;
  3. poursuivre l’installation de l’aide MaPrimeRénov’ ;
  4. assurer la rénovation énergétique performante des passoires énergétiques ;
  5. finaliser le dispositif éco-énergie tertiaire ;
  6. préparer la prochaine période des certificats d’économie d’énergie (CEE) ;
  7. assurer la réussite du plan France Relance dans la rénovation énergétique des bâtiments publics de l’État et des collectivités locales ;
  8. accompagner les collectivités locales dans la rénovation énergétique de leur patrimoine ;
  9. renforcer l’accompagnement des ménages ;
  10. accroître les niveaux de performance énergétique et carbone sur les bâtiments neufs.

 

Ces actions visent donc aussi bien les bâtiments neufs, que les projets de rénovation et ont vocation à impliquer tous les acteurs des professionnels du bâtiment, aux collectivités publiques en passant par les particuliers.

Le plan d’action climat énonce 10 actions pour le secteur du bâtiment, afin de réduire l’empreinte carbone des bâtiments tout en relançant l’économie. La mise en place devrait se faire de manière progressive.

Nos meilleures recommandations tous les mois dans votre boîte e-mail !

Newsletter